expertise-immobilier.com
réduire ses impôts
Il existe de nombreux dispositifs pour réduire ses impôts. Voici plusieurs options qui permettent de faire des économies, tout en investissant dans l’immobilier. À noter que l’investissement locatif constitue l’un des placements les plus rentables actuellement.

1-Acheter neuf pour réduire ses impôts 

Tout d’abord, pour le neuf, le dispositif principal pour réduire ses impôts est le Pinel. Largement plébiscité par les investisseurs, il a été reconduit jusqu’en 2024. Grâce à lui, ceux qui achètent un bien neuf peuvent espérer une réduction d’impôts de 12, 18 ou 21 % du prix. Un avantage qui va s’étaler sur six, neuf ou douze ans. Bien entendu, il y a un certain nombre de conditions à respecter. L’investissement est limité à 300 000 euros et le prix d’achat à 5 500 euros/m².

2-Louer des meublés

Ensuite, les locations meublées permettent aussi de bénéficier d’une fiscalité favorable. Dans l’ancien, le micro-BIC fait bénéficier d’un abattement de 50 %. Pour le régime “réel”, toutes les charges sont déduites (intérêts du prêt, travaux, taxe foncière, amortissement des locaux et du mobilier). Dans le neuf, il y a le dispositif “Censi-Bouvard”, qui concerne des logements de résidences étudiantes, senior ou de tourisme. Une réduction d’impôts (jusqu’à 33 000 euros), la récupération de la TVA et des loyers souvent garantis sont les avantages.

3-Rénover son bien afin de réduire ses impôts 

Puis, les biens à rénover peuvent aussi permettre de réduire son impôt. Il est possible de créer un déficit foncier. En effet, les travaux d’entretien, de réparation et d’amélioration sont fiscalement déductibles. Le montant sera déduit des loyers, l’excédent étant imputé sur votre revenu global dans la limite de 10 700 euros, puis sur vos loyers des dix années suivantes pour le reste.

En outre, la loi Malraux, permet d’obtenir une déduction d’impôt de 22 à 30 % selon les zones. La loi Monuments historiques permet d’imputer le montant des travaux de rénovation et d’entretien du bien ainsi que les intérêts d’emprunt associés.

4-Opter pour la nu-propriété

De plus, acheter un bien en tant que nu-propriétaire permet d’obtenir une décote allant de 40 % à 50 % de la valeur du bien. L’acheteur n’est pas assujetti à certains impôts comme la taxe foncière et l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Il peut récupérer l’intégralité du logement sans aucuns frais supplémentaires ni impôts à régler, au terme de la durée du démembrement opéré, soit quinze à vingt ans.

5-Investir en SCPI

Enfin, on peut acheter des parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) dites “fiscales”, qui sont investies pour acquérir et gérer un patrimoine immobilier. Cet investissement peut générer un déficit foncier et participer à réduire votre impôt sur le revenu.

 

CIECP vous propose une assistance investisseur !

Plus de renseignements ici : https://expertise-immobilier.com/conseils-immobiliers/assistance-investisseur/

ciecp.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux : https://www.facebook.com/CabinetCIECP/

Vous pouvez prendre contact avec notre expert immobilier à contact@CIECP.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *