expertise-immobilier.com
meilleur taux de crédit

Pour décrocher le meilleur taux de crédit auprès de la banque, il faut constituer un dossier en se présentant sous son meilleur profil. Voici 7 points à soigner qu’elles regardent avec attention avant de donner leur réponse.

 

1. Avoir un CDI pour obtenir le meilleur taux de créditmeilleur taux de crédit

N’aimant pas le risque, la banque apprécie les personnes titulaires d’un CDI et dotées d’une ancienneté dans leur emploi. Cela permet une stabilité des revenus avec une capacité pour le client de rembourser sans souci un emprunt.

2. Limiter son taux d’endettement pour avoir le meilleur taux de crédit

Il faut éviter de présenter un dossier avec un taux d’endettement trop élevé, proche du plafond de 35 % (assurance-emprunteur incluse). Pour la banque, un client peu endetté disposera d’une capacité d’épargne susceptible d’investir dans ses services et ses produits financiers.

3. Gonfler l’apport personnel

L’apport personnel demandé par les banques est de 10 % minimum. Il permet de régler comptant les frais de notaire et la garantie financière. Toutefois, plus on dispose de fonds à injecter dans l’opération, plus le prêteur appréciera. En effet, dès que l’apport atteint 20 %, le taux d’intérêt proposé baisse. Si en plus de l’apport personnel, le candidat s’engage à transférer son épargne dans sa future banque, c’est un bon point pour son dossier.

4. Présenter des comptes impeccables

Le candidat à l’emprunt doit présenter des comptes bancaires irréprochables. Les soldes des comptes doivent toujours être créditeurs, sans incidents de paiement au compteur, ni de refus de chèques ou de découverts à répétition. Pour limiter les charges récurrentes, il est conseillé de solder en amont les « petits » crédits et de supprimer les dépenses superflues.

5. Surveiller le « saut de charges »

Pour les primo-accédants, le « saut de charges » – qui correspond à la différence entre le montant du loyer et la future mensualité – sera surveillé par la banque afin que le changement de statut, de locataire à propriétaire – ne vienne pas trop perturber leurs finances. Il faut que « saut de charge » soit limité voire nul.

6. Jouer sur l’assurance

Les banques pratiquant de faibles marges sur les crédits immobiliers, feront tout au moment de la souscription du crédit pour « vendre » leurs assurances « maison » (assurance emprunteur, multirisque habitation, auto…).

Ces éléments font partie du jeu de la négociation avec le banquier. Si le futur emprunteur accepte tout ou partie ces propositions commerciales, cela peut marquer des points en sa faveur.

7. Faire jouer la concurrence pour obtenir le meilleur taux de crédit

Étonnamment, ce n’est presque jamais sa propre banque qui présentera le taux le plus bas. Mieux vaudra faire le tour de la concurrence pour disposer d’offres émanant d’autres établissements afin qu’elle consente à s’aligner. Et si ce n’est pas le cas, un changement de banque s’imposera. Démarcher soi-même différents réseaux et négocier est possible mais chronophage.

Une solution alternative est de recourir aux services d’un courtier. Ce professionnel fera un tour du marché et négociera pour vous.

ciecp.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux : https://www.facebook.com/CabinetCIECP/

Vous pouvez prendre contact avec notre expert immobilier à contact@CIECP.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *