expertise-immobilier.com
guerre Ukraine

Plusieurs matériaux indispensables au bon déroulement des chantiers proviennent d’Ukraine, de Russie ou de Biélorussie. Si la guerre en Ukraine persiste, leur approvisionnement pourrait devenir très compliqué, et allonger la durée des travaux et des constructions de logements.

La guerre en Ukraine ne risque pas de faire flamber uniquement les prix de l’essence ou des céréales. Elle pourrait aussi provoquer de gros retards sur les chantiers.

En effet, la livraison de plusieurs matériaux indispensables aux travaux de construction est liée à l’Ukraine, la Russie ou la Biélorussie. L’approvisionnement de 3 matières inquiète particulièrement les constructeurs : l’aluminium, le verre, et l’acier.

Par exemple, les grillages formés de tiges en acier, se révèlent incontournables dans la réalisation des actes de maçonnerie. Que ce soit la fondation au sol, les murs, ou les planchers en béton… Pour une petite maison individuelle, ces tiges de métal représentent 3.000 à 4.000 euros d’approvisionnement sur le chantier.

Ensuite, avant le déclenchement de cette guerre, 50% des aciers utilisés pour fabriquer ces grillages étaient issus de fonderies ukrainiennes, russes ou biélorusses. Si le conflit dure, les constructeurs s’attendent à des hausses de prix. Voire même à des pénuries qui seraient rédhibitoires pour leur activité.

Si le maçon ne peut plus travailler sur les chantiers, la chaîne complète est bloquée : le plombier, l’électricien… Plus personne ne peut intervenir sur le chantier.

De ce fait, les livraisons peuvent prendre des mois de retard à cause de ces pénuries.

ciecp.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux : https://www.facebook.com/CabinetCIECP/

Vous pouvez prendre contact avec notre expert immobilier à contact@CIECP.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *