expertise-immobilier.com

Louis-Michel Rey-Gagneux, directeur de la qualité et satisfaction client au sein de la société d’Orvéa, a expliqué à BFM Immo l’impact possible du confinement sur les chantiers.

Le confinement n’arrêtera pas les chantiers qui sont en cours. Cependant, en raison de restrictions sanitaires, le secteur du BTP est au ralenti un peu plus que d’habitude. Décryptage avec Louis-Michel Rey-Gagneux, directeur qualité et satisfaction client au sein de la société Orvéa, une entreprise spécialisée dans la logistique des chantiers qui permet d’optimiser la gestion des dépenses communes sur un chantier et garantit son bon fonctionnement.

Les effets que pourrait avoir le reconfinement

Louis-Michel Rey-Gagneux a indiqué que “contrairement au confinement, les chantiers ne sont pas arrêtés. Cependant, nous sommes confrontés à respecter des normes sanitaires plus strictes. Les règles de distanciation sociale devraient être plus rigoureusement contrôlées même si nous n’avons, à ce jour, aucune directive précise. En tant que logisticien de chantier, nous avons dû réorganiser la reprise avec une activité réduite des effectifs présents sur les chantiers (seulement 50% des personnes en présentiel). Il est impossible d’accueillir la totalité des intervenants, notamment dans les différentes installations (réfectoire, vestiaire…) tout en respectant les règles de distanciation. Nos agents “facilitateurs” présents chaque jour veillent donc à la rotation lors des déjeuners, la réorganisation des vestiaires, les horaires d’arrivés des différentes parties prenantes mais également au respect des normes sanitaires et gestes barrières.”

L’impact sur le délai de livraison de logements

Avec l’arrêt brutal de la première période du confinement ainsi que la mise en place de nouvelle organisations, les chantiers ont repris progressivement. Jusqu’à présent, un délai de trois mois a été annoncé. Comme le président de la République a annoncé un reconfinement, les projets de chantiers peuvent évoquer des retards de livraison de 6 mois ou plus. Pour compenser ce retard, de nombreux promoteurs immobiliers ont demandé de mettre en place un facilitateur et référent Covid dont le but est de contrôler et reprendre les activités afin de livrer les logements immobilier dans les plus brefs délais.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *