expertise-immobilier.com
travaux locataire

Quels travaux avez-vous le droit d’effectuer lorsque vous êtes locataire de votre logement, pour ne pas gêner le propriétaire ? Quels travaux a-t-on le droit de faire quand on loue un appartement ou une maison ? Peut-on vraiment s’approprier les lieux sans risquer les protestations du propriétaire lors de l’état des lieux lors de la sortie ? Ce sont des questions qui reviennent souvent. Voici les réponses.

D’abord, selon la loi, un locataire peut faire des travaux d’aménagement, mais pas de modification sans l’accord écrit du propriétaire. Le souci est qu’il existe de nombreuses jurisprudences et que cela peut devenir délicat lorsqu’on entre dans le détail. Ce qui concerne les travaux d’aménagement, ce sont tous les petits ajustements pour se sentir mieux chez soi. Il n’est donc pas nécessaire de demander l’accord du propriétaire pour mettre un clou ou accrocher un cadre.

Le locataire peut choisir de refaire la peinture ou de changer le revêtement du sol, mais il vaut mieux privilégier les tons neutres. En revanche, si vous changez la nature du sol en remplaçant un parquet massif par un parquet qui est flottant, cela constitue une moins-value pour l’appartement à la sortie. Dans ce cas, vous pouvez soit perdre votre caution, soit vous vous engagez à remettre le bien en l’état, ce qui aura un coût.

Quelles règles sont à respecter pour la peinture ?

Pour les murs, la loi indique que cet aménagement ne doit pas gêner la relocation du bien par la suite. Si le locataire peint un mur d’une couleur sobre, il peut le faire. Le conseil le plus judicieux est d’éviter d’aller dans les couleurs extrêmes. 

Les travaux de modification nécessitent l’aval du bailleur par écrit. Par exemple, remplacer la baignoire par une douche, changer l’emplacement de la cuisine ou casser une cloison. Le bailleur peut demander à son locataire de tout remettre en état à ses frais.

Si le propriétaire se rend compte de la transformation en cours de route. Il peut aller jusqu’à la résiliation de votre bail, en cas de doute, demandez toujours l’autorisation.

Et quels travaux le locataire peut effectuer pour la rénovation énergétique ?

Côté chauffage et isolation, la nouvelle loi climat et résilience fait bouger les choses. Le locataire n’a plus besoin de l’accord écrit du propriétaire pour se lancer dans des travaux s’il le souhaite. Le locataire demande au bailleur son accord par une lettre recommandée avec accusé de réception.

S’il n’a pas de réponse au bout de 2 mois, le locataire peut lancer les travaux. En revanche, il faut savoir que ces travaux sont coûteux et conséquents. Il est plus intéressant de se rapprocher du propriétaire pour en discuter, négocier pourquoi pas une réduction de loyer en échange, car cela représente un vrai investissement pour le locataire et une amélioration pour le bailleur.

ciecp.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux : https://www.facebook.com/CabinetCIECP/

Vous pouvez prendre contact avec notre expert immobilier à contact@CIECP.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *