expertise-immobilier.com

Les mises en chantiers sont en berne et l’offre se raréfie. Cette pénurie de biens à commercialiser commence à avoir un impact sur le pouvoir d’achat des ménages dans l’immobilier neuf.

Dans la plupart des grandes villes, l’achat de nouvelles maisons devient de plus en plus cher. Une étude démontre le prix moyen d’un appartement de 3 pièces dans les 10 plus grandes villes de France. Par exemple, à Lyon, les prix ont le plus augmenté. Aujourd’hui, il faut débourser 40 200 euros de plus qu’il y a six mois pour acheter un bien équivalent. Malgré les taux d’intérêt bas, le paiement des achats mensuels de crédit a fortement augmenté ces 20 dernières années : + 12,6% à 1 783 euros.

“Comme on pouvait s’y attendre, faute de renouvellement de l’offre bien avant le confinement, les prix ont grimpé ces derniers mois et le retard pris pendant le confinement ne va faire qu’accentuer la problématique ces prochains mois”, indique Céline Coletto, porte-parole de Trouver-un-logement-neuf.com.

De plus, Lille est une autre grande ville où le ralentissement de la construction a entraîné une hausse des prix. Ici, le prix d’un appartement de trois pièces coûte près de 25 000 euros plus élevé qu’il y a six mois. On citera également Montpellier (+8 600 euros d’ici six mois), Toulouse (+7 100 euros) ou Marseille (+ 6300 euros). En revanche, les prix à Nantes et à Bordeaux sont relativement stables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *