expertise-immobilier.com

Dans son dernier baromètre mensuel, MeilleursAgents a noté que les prix étaient stables en octobre. Pour les experts immobiliers, le reconfinement redéfinition devrait peser sur les prix dans les mois à venir.

Le marché immobilier a ralenti. En octobre, les prix se sont stabilisés. Après le traditionnel ralentissement saisonnier de début de semestre, certaines villes connaissent de faibles hausses, comme Lille (+ 0,4% en un mois), Nantes (+ 0,4%) ou Strasbourg (+ 0,6%). En revanche, quant aux autres pays, dont Paris (-0,6%), Toulouse et Bordeaux (-0,7%), ils subissent une pression à la baisse plus ou moins importante. Cette situation devrait perdurer.

Si les personnes impliquées dans les transactions immobilières (notaires, banques, etc…) peuvent continuer à travailler, pour les agents immobiliers, ce n’est pas tout à fait le cas. En effet, ils ne peuvent pas effectuer des visites avec les acheteurs ou faire des visites pour la location pendant le confinement. En effet, cette situation a un impact sur l’arrêt du marché de l’immobilier au moins jusqu’au 1er décembre, date théorique du déconfinement.

La plupart des grandes agglomérations françaises dont la tension immobilière dépassait les 20% au début de l’année atteignent à l’heure actuelle un ratio proche d’un acheteur pour un vendeur, précise MeilleursAgents. “Ce nouveau confinement ne peut qu’amplifier la fragilisation de la demande”. En effet, non seulement le chômage va augmenter, mais surtout les banques risquent de prêter moins. “Une incertitude demeure désormais sur leur politique d’octroi de crédit, compte-tenu du contexte et de l’impact de ce nouveau confinement sur la solvabilité des ménages. Le resserrement des conditions d’octroi de crédits vers les meilleurs profils risque donc d’être exacerbé, impactant directement la demande”.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *